LES CHOIX TÉLÉ PLANÈTE+ SEMAINE DU 11 AU 17 MARS 2017

LES CHOIX TÉLÉ PLANÈTE+

SEMAINE DU 11 AU 17 MARS 2017

TROU STORY (ONF)

Réalisation: Richard Desjardins et Robert Monderie

L’histoire minière au Canada est faite de profits faramineux réalisés au mépris de l’environnement et de la santé des travailleurs. C’est une histoire qui passe par le nickel de Sudbury, l’argent de Cobalt, l’or de Timmins, le cuivre de Rouyn…

À coups d’images chocs, à l’aide d’archives rares, en s’appuyant sur des entretiens et avec l’humour social qui a fait leur marque, les réalisateurs exposent avec clarté le dossier des mines au Canada. Trou Story est un film qui sonne l’éveil. Dans un pays aux richesses minières exceptionnelles, les compagnies minières ont historiquement payé peu d’impôts sur leurs activités et les municipalités ont la responsabilité de construire et d’entretenir les routes sur lesquelles roulent les camions qui emportent ces richesses à l’étranger. Certains films sont pertinents, d’autres sont nécessaires. Trou Story est de ceux-là!

Samedi 11 mars 20h

MAROC: LA PLANÈTE VOUS DIT CHOUKRANE

Réalisation: Jean-Luc André

À l’occasion de la COP22 qui se tenait à Marrakech du 7 au 18 novembre dernier, PLANÈTE+ explore les initiatives marocaines destinées à réduire l’impact de l’homme sur l’environnement. Face au réchauffement climatique, la préservation du patrimoine naturel est en effet devenue l’un des enjeux fondamentaux du Maroc, qui se classe quatrième parmi les pays émergents à investir dans l’écologie et le développement durable.

L’une des plus grandes richesses du Maroc est son important patrimoine naturel, constitué du plus grand littoral d’Afrique, soit 3 500 kilomètres de côtes, du superbe massif montagneux de l’Atlas, mais aussi de belles forêts d’arganiers et de cèdres. La déforestation, la sécheresse et l’avancée du désert sont trois des principaux problèmes qui menacent ce patrimoine. De la côte méditerranéenne jusqu’aux portes du Sahara occidental, en passant par le Rif, ce documentaire présente des projets nationaux ou locaux destinés à réduire l’impact de l’homme sur l’environnement, portés par des associations, des chercheurs ou de simples citoyens. À la tête d’Agir, Association de gestion intégrée des ressources, Houssine Nibani sensibilise les pêcheurs à des méthodes de pêche respectueuse des ressources halieutiques, sans danger pour les dauphins et les baleines. La chercheuse Zoubida Charouf est, quant à elle, à l’origine de la création des coopératives d’arganiers, dont la culture permet de reboiser les forêts. À Chefchaouen, superbe ville du Rif réputée pour sa gastronomie, un réseau de restaurateurs dont fait partie Saïd s’est engagé à produire une cuisine écoresponsable en se fournissant auprès des petits producteurs de la région. De son côté, dans un village près de Marrakech, Omar, un artisan potier, travaille pour une entreprise de Casablanca qui s’est lancée dans la fabrication d’un réfrigérateur sans électricité et 100% écologique. Parmi les nombreuses initiatives « vertes » présentées dans ce documentaire, il faut également noter le développement spectaculaire de l’écotourisme dans la ville de Dakhla, à 100 kilomètres au sud d’Agadir.

Dimanche 12 mars 20h30

MERVEILLES DES MONDES INVISIBLES (série en 3 parties)

Réalisation: Gavin Maxwell

Cette série documentaire fascinante explore des mondes impossibles à voir à l’œil nu. Grâce à des caméras à infrarouge et à grande vitesse, on peut par exemple observer le spectre de la lumière perçu par une abeille, la force déployée par l’eau pour casser un objet en métal, et percer, entre autres mystères, celui de la locomotion des geckos ou de la rapidité des dauphins.

Vendredi 17 mars 21h

Vous aimerez aussi...

Translate »